Le grand incendie

14.00 

GILLES BAUM, BARROUX

 

Une fable orientale où la force des mots renverse la tyrannie.

Category: .

Product Description

Du haut de son palais, le Sultan jubile. Les livres de son royaume brûlent à ses pieds. Bientôt, toutes les traces du passé auront disparu. Ne restera que sa propre histoire.
Un jour, un enfant recueille une page qui a échappé au brasier. Malgré sa peur, il se met à recopier sur les murailles du palais les mots qui y sont écrits. Petit à petit, la foule l’imite et ensemble, ils réécrivent des pans entiers de leur culture, de leur histoire, avant que ceux-ci ne disparaissent des mémoires. Leur poids fera tomber le palais, le Sultan, et la tyrannie.

Un conte poétique qui souligne l’importance de s’unir pour résister et défendre des droits aussi essentiels que la liberté d’expression.

Avec le soutien d’Amnesty international

Le grand incendie

Informations complémentaires

Informations complémentaires

Album à partir de 6 ans
24 x 29 cm – 32 pages
Parution 2016
ISBN : 978-2-37273-026-6

4 avis pour Le grand incendie

  1. :

    Une délicate fable orientale portée par des illustrations vigoureuses qui démontre l’importance de s’unir pour résister et rappellent le droit à la liberté d’expression. – BLOG LU-CIE&CO

  2. :

    C’est un magnifique album que cosignent Baum et Barroux, tant du point de vue du texte que des illustrations. Il rappelle que la lutte contre la censure est l’affaire de tous et que la foule peut la faire reculer. Une petite merveille à mettre entre les mains des jeunes lecteurs dès 7 ans, et dans celles de tous les autres ! – CAFÉ POWELL

  3. :

    […] l’illustration accentue l’idée de mouvement, d’union nécessaire de tous pour défendre la liberté d’expression. Ce récit en forme de conte dit aussi l’espoir qui repose dans la force de la poésie et le courage d’un enfant. Pour tous. – ARPLE

  4. :

    Un album publié avec le soutien d’Amnesty, Le Grand Incendie est une fable orientale qui raconte la résistance face à l’obscurantisme. […] Les dessins de Barroux donnent un relief poétique à un texte qui l’est tout autant et parle de liberté. – L’HUMANITÉ

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − six =